Accueil


Contacts

Responsable de la formation :
Anne-Edith HOÜEL
Contact :
Patricia MAHUSA
01 83 01 03 46
patricia.mahusa@etsup.com


Téléchargement


Formations/Métiers > Encadrement et Développement Superviseur- Analyseur de pratiques (SUP-APP)

Superviseur- Analyseur de pratiques (SUP-APP)




Présentation

Les intervenants sociaux exercent leur métier dans des contextes très diversifiés. Ils soulignent tous la nécessité d’être aidé à mieux comprendre les enjeux des situations vécues, pour eux-mêmes et les personnes avec lesquelles ils travaillent (partenaires et usagers). La demande sociale est pressante, les praticiens développent en permanence des compétences d’évaluation, d’écoute, de prise de décisions, de gestion de la complexité. Les situations de travail, en particulier dans le champ des services à la personne, nécessitent une grande autonomie pour les professionnels, avec des risques accrus de violence, voire de maltraitance. La supervision, l’analyse de pratique permettent de prévenir, soutenir les professionnels dans leurs responsabilités, leurs engagements.

A partir de situations concrètes, ils peuvent travailler sur les écarts entre l’idéal, le prescrit et le réalisé, identifier les différents niveaux en jeu, tant historiques, institutionnels, organisationnels, que dans l’inter et l’intra subjectif. Ceci est garant de la qualité des prestations et services produits et contribue à la construction de l’identité professionnelle et de son positionnement professionnel.

Le nouveau programme de 400 heures sur 18 mois, mis en place au début des années 2000, conserve les principes fondateurs qui l’avaient initié : la clinique, l’interdisciplinarité, le travail social. La psychanalyse, la psychosociologie clinique, la sociologie des organisations, l’anthropologie constituent l’ossature théorique conceptuelle du dispositif de formation.

Chaque participant à la formation peut choisir entre deux options : le groupe d’analyse des pratiques ou la supervision individuelle. Néanmoins une première expérience d’intervention auprès d’un groupe d’analyse des pratiques est obligatoire. Si ces options n’ont pas d’incidence sur les contenus théoriques communs, elles infléchissent la nature même des stages effectués et le mémoire de fin de formation. Les périodes d’atelier (réflexions/analyses en demi-groupe de travail ) et de supervisions individuelles au sein de l’Ecole permettent la mise au travail du matériel apporté (expérience professionnelle, stage...).
L’importance du travail de terrain a été affirmée, avec l’organisation de deux périodes de stage (en situation de superviseur ou d’analyseur de pratiques professionnelles).

Cette formation est réalisée dans le cadre d’un partenariat avec le département des Sciences de l’éducation de l’université Paris Ouest Nanterre La Défense.




Télécharger la plaquette de la formation SUP-APP 2017

Accès à la formation

Admission Entretien avec le responsable de formation et le responsable de Pôle

Diplômes requis : Cette formation est ouverte aux travailleurs sociaux, cadres, formateurs, titulaires d’un diplôme de niveau III (DEES, DEASS, DEFA, etc.) ou d’un diplôme universitaire (licence ou plus).

Date limite de dépôt des dossiers : Juin 2017

Date de début de formation : Septembre 2017

L’ETSUP, deux sites de formation :

  • Site d’Arcueil : 12-18 rue du 19 mars 1962, 94110 ARCUEIL
  • Site de Montsouris : 8 villa du Parc Montsouris, 75014 PARIS

Volume horaire : 400 heures de cours dont 50 heures de stage

Durée de la formation : 18 mois

Rythme de la formation : 3 jours consécutifs par mois + stage

Frais d’inscription et entretien d’admission : 100 euros

Frais de formation : 7000 euros de frais de formation + frais d’inscription à l’université (optionne- à prévoir en juin 2017 pour l’année 2017-2018l)

Contenu de la formation

Les objectifs de ce dispositif sont de former des professionnels de haut niveau, capables de conduire des supervisions et/ou d’animer un groupe d’analyse des pratiques professionnelles. Quatre axes le constituent :

  • Développer les connaissances fondamentales à l’exercice de ces interventions qui renvoient à des concepts issus du champ des sciences sociales et humaines. Elles se référeront à des courants théoriques tels que ceux de la psychanalyse, la psychologie clinique, la sociologie des organisations.
  • Repérer et comprendre les étapes et les divers processus en jeu dans les pratiques de supervision et d’analyse de pratiques professionnelles.
  • S’expérimenter à ces pratiques au cours de la formation par la mise en place de contrats de supervisions et d’analyses de pratiques professionnelles (le candidat retenu devra trouver deux terrains d’expérimentation).
  • Identifier les modes d’implication, les phénomènes transférentiels caractérisant chaque dynamique de groupe engagée à une réflexion commune de leurs pratiques. Et, construire une identité professionnelle où la présence singulière du superviseur/ « d’analyseur » des pratiques doit être garanti par des orientations éthiques spécifiques.

Les unités d’enseignement sont les suivantes :

  • UE1 / Repères pour des pratiques de supervision et d’analyse de pratiques
    Psychanalyse, supervision et analyse de pratiques…
    Approche historique de l’analyse des pratiques
    Le sujet en question dans les pratiques professionnelles : repères psychanalytiques
    Sociologie des organisations - analyse et concepts
    Le groupe, sa dynamique : groupe et inconscient

  • UE 2 / Parcours de professionnalisation
    Initiation à la psychosociologie clinique
    Anthropologie et psychanalyse
    Entretien clinique de recherche

  • UE 3 / Ateliers-Contrôles
    Contrôle individuel
    Groupes Ateliers (supervision groupale des stagiaires

  • UE 4 / Stages-Mémoire
    Entretiens cliniques
    Stage
    Méthodologie du mémoire
    Groupes mémoire : accompagnement de la note de stage
    Jurys, recherches documentaires, régulations, bilans, écrits

Modalités de certification

UE 1 : Commentaire écrit sur un article mettant en lien l’approche et psychosociologique clinique psychanalytique des institutions, des organisations et des groupes.
UE 2 : travail de réflexion analysant le positionnement du stagiaire, en tant que sujet, face aux enjeux personnels et institutionnels de la supervision ou de l’analyse des pratiques.
UE 3 : évaluation portant sur l’assiduité et l’implication du stagiaire.
UE 4 : réalisation d’un écrit de fin de formation (mémoire ou note de stage) d’une cinquantaine de pages et soutenance (une heure environ) devant un jury composé de la responsable pédagogique de la formation, d’un représentant de l’université et d’un professionnel.

Le certificat ETSUP de fin de formation est lié à la validation de l’ensemble de ces épreuves.
S’ajoutent deux travaux écrits validés par l’université pour l’obtention du Master 1.

Deux stages

Deux stages sont prévus sur une durée totale de 50 heures. Les stages portent sur une action de type clinique (groupe d’analyse de pratiques, supervision individuelle) proposées à deux institutions distinctes recherchées et choisies par le stagiaire lui-même. Les stages s’étendent sur l’ensemble de la formation. Ils doivent être réalisés en dehors de son lieu d’exercice professionnel. Ils sont effectués hors des journées de regroupement à l’ETSUP après l’accord de son responsable d’atelier ainsi que de son contrôleur individuel.




Page modifiée le 24 novembre 2016




Mots-clés rattachés à cette page: 

 S'abonner à l'ETSUP Info

 S'abonner aux actualités de l'ETSUP

Rejoignez-nous sur Facebook

L'association


WebRadio