contact@etsup.com 01 44 16 81 81

De l’agressivité à la violence nécessaire, ordinaire, destructive

Accueil > formation professionnelle > Protection de l'enfance > De l’agressivité à la violence nécessaire, ordinaire, destructive

« L’amour et la haine forment les deux éléments principaux à partir desquels se construisent les relations humaines. L’amour et la haine impliquent tous deux l’agressivité ».  (Winnicott)

Le très jeune enfant fait l’expérience de la relation à l’autre, dans un mouvement dialectique de rencontre et de confrontation. Énergie, pulsion motrice, façon qu’a l’enfant de parler – avant de pouvoir le faire avec des mots – l’agressivité du très jeune enfant rappelle qu’elle est d’abord expression, affirmation de soi.

Elle peut être aussi traduction d’une souffrance, d’un mal-être précoce.

L’accès au langage, à la symbolisation va permettre à l’enfant, puis à l’adolescent, de s’affirmer en tant que sujet, de canaliser plus ou moins aisément son agressivité latente.

Ce qui va, par contre, déranger, interroger les adultes, ce n’est pas tant les manifestations d’agressivité qui « attaquent » l’autre, sans le détruire, mais la violence de certains comportements, de certains actes, que pose l’enfant, le jeune, contraignant l’autre, soit à subir, soit à réagir, parfois sur le même mode.

étudiants en arrière plan

Une formation sur mesure pour les professionnels du champ social

Objectifs

L’enfant accueilli dans une structure va manifester par divers modes d’expressions, son insécurité, sa vulnérabilité.
Parmi ceux-ci, nous observons différentes formes qui vont de l’agressivité nécessaire à la violence destructrice.
Il s’agira que chacun puisse :
• Comprendre ce déplacement d’une affirmation de soi, qui fait bien la séparation entre moi et l’autre – l’agressivité -, à l’expression d’une négation de l’autre – la violence.
• Mieux accompagner ces jeunes en introduisant du symbolique, du sens
• Prendre en compte ce que cette violence génère sur soi mais également sur son entourage

Prérequis

Public concerné : Travailleurs sociaux.

Prérequis : Être professionnel dans une structure accueillant des enfants.

Durée

3 journées, d’une durée de 6 heures chacune, soit 18 heures de formation.

Contenu pédagogique et évaluation

La formation proposera trois séquences de travail :
• une première séquence abordera l’agressivité chez le jeune enfant, qui n’a pas encore accès à la symbolisation ;
• une deuxième séquence concernera l’agressivité et la violence lors de la « période de latence » ;
• une troisième séquence travaillera l’agressivité et la violence chez l’adolescent.
Pour chacune de ces séquences, la formation se déroulera sur trois temps :
• le temps de dire les résonances personnelles, les réactions, les interrogations que suscitent les manifestations d’agressivité, de violence.
• le temps de comprendre ce qui est à l’œuvre à travers ces modes d’expression et de communication, symptômes d’un mal à dire son mal-être ;
• le temps pour accompagner : soutenir ces enfants et adolescents en lien avec d’autres partenaires concernés de l’Institution.

Démarche pédagogique
Apports théoriques étayés par des exemples de situations concrètes
Partage d’expériences et analyse de situations concrètes proposées par les stagiaires ou le formateur,
Réveils pédagogiques (quizz et travail en groupe) sur les acquis au fur et à mesure de la progression de la formation
Références bibliographiques

Évaluation/bilan
Afin de mesurer les acquis au fur et à mesure de la progression de la formation, il sera proposé des réveils pédagogiques (quizz) sur les journées. Lors de la dernière journée, un bilan « à chaud » est effectué conjointement avec l’intervenant, les stagiaires, un responsable institutionnel. Un questionnaire d’évaluation du module de formation sera rempli par chaque participant. Une attestation de formation sera transmise aux participants.

Formateur Etsup
La formation sera assurée par un psychologue clinicien, formateur à l’Etsup.

Coût

Nous consulter

Contact

Sanaa KAROUANI

Assistante de projet