contact@etsup.com 01 44 16 81 81

Partenariats internationaux

Accueil > International > Partenariats internationaux

Retour sur l’accueil d’étudiants infirmier.e.s du Curry College de Boston (Massachusetts) 

Le 4 juin 2019, l’ETSUP a reçu une délégation d’étudiants et de professeurs du Curry Collège, situé à Boston. Ces étudiants en sciences infirmières ont été invités à rencontrer les étudiants de l’ETSUP par notre partenaire, l’IFSI de l’hôpital Franco-Britannique, afin de découvrir la dimension de l’accompagnement social en France. 

De nombreuses questions ont été posées, sur la formation des intervenants sociaux et sur la prise en charge médicale en France. Nos invités ont ensuite pu rencontrer autour d’un déjeuner les étudiants en formation initiale d’assistant.e.s de service social. Une de nos étudiantes raconte : « Cela a été un réel enrichissement pour moi que de découvrir une autre culture et de constater que les problèmes sociaux auxquels les infirmiers américains faisaient face n’étaient pas si différents des nôtres ». De nombreux étudiants du Curry College nous ont écrit dès leur retour dans leur pays pour nous faire part de leur satisfaction et de leur enthousiasme à la suite de cette rencontre. 

L’École supérieure de Pédagogie appliquée (HSAP) de Berlin

La HSAP, université privée créée en 2013, propose un cursus pour les étudiants éducateurs en école ainsi qu’un cursus pour les éducateurs dans les « kitas ». 

Dans le cadre d’un projet à l’initiative de l’association TJFBG, des échanges ont débuté en décembre 2015 entre la HSAP et l’ETSUP. Des voyages d’étude sont en effet organisé chaque année dans les deux sens entre les deux établissements. 

Chaque printemps, un groupe d’étudiants Educateur de jeunes enfants de 2e année à l’ETSUP a donc l’opportunité de découvrir, durant quelques jours, le système éducatif allemand, et notamment les nombreuses “Kitas”, structures d’accueil des jeunes enfants de 0 à 6 ans. 

Voir la vidéo souvenir réalisée par les étudiant.e.s en mai 2018 :

L’accompagnement des femmes victimes de violences conjugales : formation des professionnelles en Russie et en France

Un partenariat existant depuis 2017 avec des associations et des services publics russes 

Ce partenariat s’articule autour de deux thématiques, les violences faites aux femmes et la protection de l’enfance. 

En mai 2019, nous avons animé un webinaire avec la directrice de SOS Femmes 93, sous l’égide d’ACER Russie intitulé « Le rôle de spécialistes dans le repérage des cas de violences faites aux femmes au sein de la famille » avec 40 participant.e.s.spécialistes, de l’association Médecins pour enfants . 

Puis, une délégation de 20 professionnel.le.s russes et tchétchènes a participé à une journée consacrée à la formation des étudiant.e.s, principalement Assistant.e de service social, à l’ETSUP en partenariat avec le CASVP, le Conseil Départemental 94, l’Observatoire départemental des violences faites aux femmes de Seine-Saint-Denis, une femme accompagnée, l’association Espoir18. 

Le 18 octobre, une délégation de 15 « officiels » russes a participé à une journée de formation sur le système français de protection de l’enfance, en partenariat avec le 119, 116.000 enfants disparus, le Service Social International et un service de l’Aide Sociale à l’Enfance, de la Famille et de la Santé du Conseil Départemental 95. 

ICM projet International Credit Mobility (ICM) France/Argentine : un projet partenarial autour de l’approche communautaire (2016-2018) 

De 2016 à 2018, ce projet Erasmus + a mobilisé 3 centres de formation français (ESSSE Valence-Lyon, ETSUP Paris, IFTS Echirolles) et un centre de formation argentin (l’UPC de Cordoba). 

Objectif : une meilleure articulation entre enseignement, pratiques professionnelles et recherche. 

Thématique : le travail social et l’approche communautaire en France et en Argentine 

Problématique : 

En France, la nécessité de pratiques centrées sur le pouvoir d’agir des personnes accompagnées, l’action communautaire et le travail en réseau s’impose dans un contexte de de rationalisation économique, de désinstitutionalisation et face à l’émergence de l’usager acteur de son projet.  

En Argentine, dans un contexte politique et socio-économique très différent, Peu institutionnalisé, le travail social s’égrène au niveau des municipalités et des provinces, mais également à partir d’ONG, d’organisations communautaires locales et de communautés confessionnelles.   

C’est le travail communautaire qui crée ou qui maintient le lien social au niveau des quartiers. Il est animé d’une conscience aiguë des enjeux micro et macro politiques et d’une dimension citoyenne mise au premier plan.  

Les étapes :

Une première mobilité exploratoire de la France vers l’Argentine en avril 2017 

 Un voyage d’étude des Français vers l’Argentine fin août 2017 

Un voyage d’étude des Argentins en France courant février 2018 

En savoir plus sur le ICM France-Argentine : https://icmargentine.wordpress.com/