Accueil


Contacts

Responsable de la formation :
Catherine BLONDE
01 44 16 81 99
catherine.blonde@etsup.com

Contact :
Sylvia BENTOLILA
01 44 16 85 85
sylvia.bentolila@etsup.com


Téléchargement



Mots-clés
Formations/Métiers > Intervention sociale et éducative Conseiller en insertion professionelle (CIP)

Conseiller en insertion professionelle (CIP)

Information

CIP20 : inscription jusqu’au 30 octobre 2014




L’ETSUP est à l’origine, avec l’AFPA, de la création du Référentiel Emploi Activité Compétences pour le métier de Conseiller en Insertion Professionnelle. L’ETSUP dispense la formation de CIP depuis 1997. Le titre CIP est homologué et classé au niveau III par l’arrêté du 22 février 2000.

Le titre paraît au répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Une réforme du titre RNCP a abouti en 2012 à une nouvelle version du référentiel actuellement en vigueur (parution au JO le 15/12/2012).

Le CIP exerce son activité au niveau local, sur un territoire déterminé par l’institution qui l’emploie. Le CIP peut se spécialiser sur des publics particuliers le CIP peut se spécialiser dans l’accompagnement d’un public en particulier, et choisir d’intégrer une structure ou un réseau dédié à l’accompagnement de ce public, ou bien travailler dans des structures et des dispositifs accueillant tout ou partie des publics priorisés par les politiques publiques de l’emploi. L’emploi de CIP s’exerce dans des structures très diversifiées : Structures d’accueil et d’orientation, missions locales, Maisons de l’Emploi (MDE) et du développement économique, agences Pôle Emploi, Plans Locaux pour l’Insertion et l’Emploi (PLIE), structures d’insertion par l’activité économique (entreprises d’insertion, entreprises de travail temporaire d’insertion, associations intermédiaires, ateliers et chantiers d’insertion), des structures du champ social tels que certains centres d’hébergement et de réinsertion sociale, Centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), Régies de quartier. Le conseiller en insertion accompagne des publics vers l’emploi dans le milieu ordinaire. Cependant, une fois diplômé, selon son parcours professionnel et les compétences qu’il a développé, il peut également choisir de se diriger vers le milieu protégé dans des structures telles que des ESAT, des entreprises adaptées. Certains CIP font le choix, après un temps d’exercice professionnel, de se former à un niveau supérieur en reprenant un cursus unversitaire (licences professionnelles, masters spécialisés dans l’insertion, l’ESS, l’IAE…) Les niveaux de recrutement, les formations d’origine, les conditions d’accès, les statuts sont très diversifiés : concours, recrutement sur titre, sur profils, évolution interne à partir d’un emploi antérieur, professionnalisation de bénévoles.

Le niveau de rémunération et l’évolution de carrière varient là aussi, en fonction des structures, mais aussi en fonction de l’ancienneté dans le métier. En début de carrière, les salaires constatés ont une amplitude allant de 1400 à 2000 euros brut.

L’évolution de carrière est souvent motivée par une initiative personnelle, ou par une opportunité d’évolution de poste ouverte dans la structure. Il n’est pas rare de voir des CIP évoluant sur des missions de Chargés de Projet, des fonctions d’encadrement ou de formation. Certains CIP font le choix après deux ou trois d’exercice de reprendre des études et se dirigent tant sur des licences professionnelles que sur des Master.


Télécharger la plaquette CIP
(avec fiche d’inscription)

Le métier vu par l’ETSUP

Le métier de Conseiller en insertion professionnelle (CIP) se trouve à la frontière de deux univers, celui du social et celui de l’économique. Il incarne ce maillon manquant entre ceux qui se trouvent éloignés, voire à l’écart du marché de l’emploi et ceux qui se trouvent en son cœur, à commencer par les acteurs économiques. Une fine connaissance des ressources du territoire, une posture éthique, une attitude d’éveil et de veille, une écoute et une pratique de l’accompagnement qualifiées, une formation à la médiation, au développement et à la conduite de projet, sont les atouts de ce professionnel pour élargir le prisme des possibles...Et cela, que ce soit en direction du public ou en direction de l’ensemble des partenaires que le CIP est amené à rencontrer.

Accès à la formation

Public :

- Salariés en Congé Individuel de Formation
- Salariés dans le cadre du Plan de formation de l’entreprise ou du service
- Demandeurs d’emploi ayant obtenu un financement ou ayant négocié un contrat de professionnalisation

Conditions d’accès à la formation de Conseiller en Insertion Professionnelle :

- Être âgé de 25 ans minimum
- Avoir le baccalauréat minimum, faire preuve d’une maîtrise de l’écrit
- Les candidats possédant une bonne connaissance du champ, voire une première expérience d’accompagnement dans champ de l’insertion, de l’accompagnement à l’emploi, ou de champs connexes (social, formation), seront priorisés lors de la sélection des candidats. A défaut, un projet professionnel construit et validé est un préalable indispensable…
- Satisfaire aux épreuves de sélection (tests et entretien individuel)

Coût de la sélection et des épreuves d’admission : € 85.00

Accès par la formation continue : Coût du cycle complet de la formation : € 8.000,00 Devis personnalisé si choix d’un parcours modulaire et personnalisé

Sélection et envoi des candidatures
  • Salariés : dossier de candidature à adresser à partir de janvier 2014 (joindre le dossier de demande de financement de l’OPCA à remplir par l’organisme de formation)
  • Demandeurs d’emploi : dossiers de candidatures à adresser qu’à partir de mai 2014 (aucun dossier pris en compte avant cette date)


    CIP20 : inscription jusqu’au 30 octobre 2014


Télécharger la fiche de prise en charge salariés

Accès par la VAE :


Télécharger le guide d’accompagnement par la VAE

Contenu de la Formation

Les objectifs

  • Faire acquérir et/ou développer des compétences directement opérationnelles dans l’activité professionnelle ;
  • Accroître sa connaissance du champ de l’insertion dans ses différentes problématiques ;
  • Permettre aux acteurs de l’insertion de faire reconnaître et certifier leurs compétences acquises en situation de travail ;
  • Asseoir son identité professionnelle.

Les différents modules

La formation se structure en modules : chacun des modules qualifiants fait s’alterner période en formation et période en stage pratique. Les parcours peuvent s’individualiser en fonction des acquis et du projet des candidats. Six modules sont au programme :

  • Séminaire introductif
  • Accueillir des personnes en démarche d’insertion et analyser la demande
  • Accompagner les personnes dans leur parcours d’insertion sociale et professionnelle
  • Développer et mettre en œuvre des solutions d’insertion avec les employeurs
  • Contribuer au montage de projets ou à la réalisation d’actions collectives dans le champ de l’insertion
  • Synthèse et épreuves de certification

Lieu, durée & calendrier

Lieu de formation : ETSUP, 8 Villa du parc Montsouris, 75014 PARIS.

Durée totale du cycle : 1630 heures, soit 233 jours dont 903 heures (129 jours) en centre de formation, et 728 heures minimum (104 jours), en stage pratique en structure d’insertion.

Prochaine session : de décembre 2014 à décembre 2015 en alternance entre centre et stage, à temps complet.


La démarche pédagogique

Un choix pédagogique : la modalité de l’alternance. Au sein de la formation de Conseiller en Insertion Professionnelle de l’ETSUP, les capacités acquises en centre de formation se transforment en compétences lors de la mise en actes sur le terrain de la production ; la structure de stage est le partenaire incontournable pour cette mise en lien et contribue au développement de l’identité professionnelle de l’apprenant.

Validation et certification :

En cours de formation, le candidat présente aux évaluations en cours de formation (ECF) différents dossiers réalisés au sein des modules et dans le cadre de ses stages pratiques

A l’issue de son parcours de formation, le candidat se présente à

  • une épreuve de synthèse, constituée d’une mise en situation professionnelle, d’un entretien portant sur cette dernière mais aussi sur le dossier de synthèse pratique professionnelle (DSPP)
  • un entretien final avec le jury qui décide de l’attribution du titre de Conseiller en Insertion Professionnelle.

S’inscrire pour la sélection

Modalités de présélection :

Pour faire part de sa candidature, il s’agit d’adresser une lettre de motivation manuscrite, dans laquelle le (la) candidat(e) explicitera son projet de formation et son projet professionnel. Il (elle) donnera accès au sens que ceux-ci prennent au vu de son parcours antérieur, listera les compétences qu’il (elle) a développées et qu’il (elle) considère être des atouts pour exercer le métier de CIP.

Un Curriculum vitae avec photo, et la photocopie du dernier diplôme obtenu seront joints à la lettre.

Ces documents constitueront le dossier de pré-sélection du candidat qui sera étudié par une commission. Ce dossier est à adresser à Catherine BLONDE – Responsable de Formation – Sélection CIP.

Seuls les dossiers de présélection reçus par courrier postal, répondant aux pré-requis et complets seront pris en compte et feront l’objet d’une réponse de la part de la commission de présélection.

Modalités de sélection :

Un courrier sera adressé au (à la) candidat(e) l’informant de la décision de la commission de présélection. L’avis favorable lui permettant alors d’adresser son bulletin d’inscription, les photocopies de diplôme, joint d’un chèque pour les frais de sélection et les épreuves d’admission.

voir dossier et bulletin d’inscription à télécharger dans la plaquette

Formation réalisée avec le soutien de





Mots-clés rattachés à cette page: 

Rejoignez-nous sur Facebook pour rester informé de l’actualité de l’école et du social


Offre d'emploi

L'ETSUP recherche son Directeur Général Adjoint (H/F)

>> en savoir plus
Publications de nos formateurs
Handicap mental et majorité. Rites de passage à l’âge adulte en IME

Eric Santamaria

Alors que le statut d’adulte renvoie à la pleine responsabilité du sujet, la notion de handicap mental enferme dans le stigmate de l’éternelle enfance(...)

Les assistants familiaux. De la formation à la professionnalisation

Sous la coordination de Claire Weil

Que de chemin parcouru depuis ces nourrices que l’on palpait ou soupesait et dont on explorait l’anus, les parties génitales ou l’intérieur de la bouche (...)

Tu viens avec moi ?

Claude Rouyer

Il est plusieurs façons de rendre compte de ce métier de l’ombre dont les actes ne se voient pas au grand jour : éducateur. Soutiers du paquebot (...)

La sociologie au service du travail social

Patrick Dubéchot

Sociologie et travail social ont tout pour s’entendre et pourtant « ils s’observent à distance et ne parviennent pas à se rencontrer véritablement  (...)

L’accueil familial dans tous ses états

Claire Weil

On ne naît évidemment pas assistant(e) familial(e), mais on ne le devient pas non plus toujours de la même manière. Les différences sont notamment (...)

Les innovations socio-éducatives. Dispositifs et pratiques innovants dans le champ de la protection de l’enfance

Pascale Breugnot

Les dispositifs innovants en protection de l’enfance, « du sur-mesure pour les familles » (...)

L'accueil familial. Côté cour, côté jardin

Corinne Verdu

Vous pratiquez le métier d'assistant familial ou vous envisagez de vous y impliquer ? Vous avez un poste (...)

Le DEAF

Corinne Verdu et Patricia Velasquez

Ce " Je prépare " accompagnera l'assistant familial dans sa démarche de formation obligatoire depuis la loi du 27 juin 2005 (...)

CAFERUIS

Patrick Dubéchot et Patrice Leguy

Le CAFERUIS (certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsable d'unité (...)

DEES - DC4

Patrick Dubéchot et Marie Rolland

Cet ouvrage fait partie d'une série qui a pour objectif de présenter les quatre domaines (...)

DEIS

Patrick Dubéchot et Thierry Rivard

Cet ouvrage présente le diplôme d'État d'ingénierie sociale (DEIS) dans ses différents aspects à travers son architecture (...)

Former à la supervision et l’analyse des pratiques

coordonné par Francine Coudert et Claude Rouyer

Si nombre d’ouvrages traitent de la supervision et de l’analyse de la pratique, de leurs théories sous-jacentes (...)

DEES ; annales corrigees (edition 2013)

Eric Santamaria

Cet ouvrage rassemble des annales corrigées du Diplôme d'Etat d'Educateur Spécialisé (...)

               


Radio



L'ETSUP Info

 S'abonner à la lettre d'information


Flux RSS

 S'abonner aux actualités de l'ETSUP
 S'abonner aux actualités
des colloques et séminaires
organisés par l'ETSUP